Gavarnie, Pic du Marboré, éperon ouest-nord-ouest

Gavarnie, Pic du Marboré, éperon ouest-nord-ouest dans Escalade AD pic-du-marbore-eperon-ouest-131x150a-20-150x100 dans Escalade ADa-21-100x150Voici des photos de l’attaque, dans un dièdre mouillé, on observe sur son pan gauche, au-dessus du surplomb de départ une cordelette bleue pendue à un piton, qui ne servent à rien, en été du moins, et qu’on ne cherchera pas à atteindre. C’est mouillé et ça refroidit les mains. On sort du dièdre sur une vire et on part à droite. Après, on parcourt un large couloir situé entre l’éperon et l’arête Passet, puis on tire à gauche pour rejoindre le fil de l’éperon. Un petit rappel, après quoi le motif s’élargit et on suit sa fantaisie dans un fronton aimable, coupé de bonnes vires. Trois heures d’escalade (?) pour 500 mètres de dénivellé, tennis et quelques coinceurs et friends, une corde pour trois suffit. AD, quelques passages de III et IV. Beau panorama.

À la sortie, on s’est dirigés vers l’arête Ouest nord ouest du Cylindre, puis on est rentrés à Pailla par Tuquerouye et Allans. Le plus court est bien sûr de redescendre par le cheminement du col d’Astazou. Erwan a fait des photos d’art (=noir et blanc).

a-24-100x150

a-33-e1379006661543-150x112

a-34-e1379006624312-150x112

 

 

 

 



Piton Carré, face nord.

Piton Carré, face nord. dans Escalade TD piton-carre-face-nord-voie-ravier-116x150En attendant qu’on m’envoie des photos, et avant que je ne l’égare, voici un croquis de la voie qui raviérifie cette petite paroi mystérieuse. On avait un invité-surprise ce jour-là, qui grimpait avec un encombrant appareil photo sous le bras, et Erwan avait par extraordinaire des piles et de la mémoire dans son appareil à lui, ce qui fait que le 13 août dernier devrait passer dans l’histoire comme le jour de l’ascension la mieux documentée de l’été.



Ardiden, Pilier sud

Ardiden, Pilier sud dans Escalade D ardiden-pilier-sud-ravier-170x300

Quelle tranquillité! Quel calme! Quel beau cadre! Quel inutile désert de caillasses! On a laissé Jean-Christophe à la gare de Pierrefite le matin, et à 9 heures on s’est rendus compte qu’on était du mauvais côté du pli de la carte routière, à dix heures et demie on partait enfin vers la cabane de Lagües. Le temps s’ennuageait, et après dépôt des affaires de bivouac au bord d’un lac, on a vu bourgeonner un gros nuage au-dessus de la Pourtère de l’homme vers laquelle on se dirigeait. Etrangement, moi qui cultive de mauvaises dispositions à l’égard de toute circonstance orageuse dans une voie d’escalade, j’ai envisagé avec détachement de passer un mauvais moment dans ce pilier que je n’avais jamais vu de près. Ce fut une journée relaxante. On s’est baignés dans un torrent. J’ai trouvé une jolie vipère noire en traversant de la Pourtère de l’Homme vers l’attaque. On a joué en tennis sur un névé encore dur, et puis on a trouvé l’énorme bloc-terrasse qui marque le départ, merci J et P Ravier, c’est pratique de ne pas avoir à refaire son sac dans un pierrier. 

Croyant reconnaître une formation rocheuse photographiée dans Passages pyrénéens, j’ai cherché un peu le départ vers la droite avant de choisir un petit motif à gauche. J’ai vu depuis lors une photo sur un blog d’une cordée qui a gravi cette cheminée de droite avant de tirer un rappel sous la pluie. En montagne, tout le monde a raison: j’ai ajouté des pointillés sur mon croquis.

Attaque dans un petit dièdre gris en contrebas du bloc-terrasse, puis gravir sur la gauche de la vaste dalle compacte qui le domine une corniche verticale (bonnes prises), revenir à droite vers des lames qui donnent accès à une cheminée, relais à 50m. Gravir un mur au-dessus du relais, puis un système de fissures qui se verticalise, on débouche sur des moutonnements faciles.

On réattaque directement dans des rampes fissurées grises, qui tirent légèrement vers la droite. Une autre longueur directe tire plutôt à gauche, et nous avons rejoint le fil de l’éperon: on voit sur la droite un friend coincé près d’une brèche rectangulaire caractéristique (la « fenêtre » signalée par P Ravier). On a continué directement dans de belles envolées de granite rose, pour relayer au pied d’un minuscule dièdre rouge coiffé d’un surplomb. Ce dièdre franchi, on est sur le fil de l’arête terminale. On termine corde tendue en navigant entre les gros blocs qui s’amoncellent jusqu’au sommet.

Comparé à des voies D du Luchonnais (dièdre des Spijeoles, gendarme du Lézat), ça nous a paru un peu plus difficile et plus généralement raide et soutenu, ce serait plutôt Dsup. Bon, j’avoue avoir tiré un peu droit en général après le départ. En fait la situation du motif, son isolement, sa hauteur, le style de l’escalade, m’ont fait penser à une redite esseulée de la voie Montse en face sud est de la maladetta (pico de Abadías). On fruit d’un grand silence et de la beauté d’un vallon austère. Il n’y a pas eu de mauvais temps, et on a déjeuné tranquillement au sommet en essayant de découvrir par où on descendrait à la faveur des mouvements de nuages. L’étagement des lacs d’Ardiden me paraît être une merveille, il y avait encore des petits et des grands névés entre eux fin août. On a bivouaqué au sec et au frais avant de bagnoler jusqu’à Toulouse, très touchés de la découverte à ce dernier moment de la saison de grimpette d’un si beau et vaste massif tout nouveau pour nous.

Bon, c’est aussi un sacré tas de cailloux que cet Ardiden, je ne vois pas bien ce qui m’y ramènerait, j’y emmènerai éventuellement ma fiancée le jour où je serai déterminé à lui rompre les deux chevilles. Mais le pilier est vraiment en excellent rocher, et des passages raides sont très fournis en excellentes prises. On a fait la voie dans une option légère, avec un seul brin du rappel et plus de sangles que de joujoux métalliques, mais je pense qu’il serait raisonnable de grimper avec une corde en double, parce qu’en cas de chute c’est tout plein d’arêtes tranchantes si vous voyez ce que je veux dire. Ça a l’air assez fréquenté, car il y a un peu de matériel qui traîne de loin en loin.

 

 



Gavarnie, Cylindre du Marboré, arête Ouest

 

Gavarnie, Cylindre du Marboré, arête Ouest dans Escalade AD cylindre-marbore1-150x57cylindre_marbore_arete_ouest-3-112x150 dans Escalade ADcylindre_marbore_arete_ouest-4-112x150cylindre-du-marbore-eperon-ouestlow-150x118

En sortant de l’éperon Nord-Ouest du Pic du Marboré, on a mis quatre pistaches qui nous restaient de côté, et comme on n’était pas rassasiés de cailloutis redressés, on est partis vers l’arête nord-ouest du Cylindre du Marboré. Quelle surprise: c’est tout de l’excellent rocher! On attaque immédiatement à gauche (cf photo) pour franchir un petit mur vertical, au-dessus duquel on rejoint un petit dièdre à droite de l’éperon de base, puis on suit le fil jusqu’au pied du second ressaut. Celui-ci est gravissable sur le pan droit, après le petit surplomb de départ. Puis on termine à nouveau sur le fil. C’est une toute petite escalade, trente minutes, deux friends petits-moyens et un petit choix de wall nuts suffiront avec un peu de sangle. IVsup en plein air.

J’ai dégagé à la main un piton rouillé sous le crux du premier ressaut, et je l’ai posé à côté de sa fissure, et mes compères ont oublié de le ramasser malgré ma demande: soyez gentils, si vous le trouvez laissez-l’y, c’est pour un collectionneur que j’ai prévenu et qui sera ravi de posséder une relique de Kasparek.

Il pouvait être quinze heures, et Jean-Christophe n’avait pas une idée bien nette de l’endroit où on se trouvait dans le massif: on est donc descendus au bord du torrent sur le plateau de Tuquerouye, et là on lui a expliqué qu’il suffisait de remonter à la brèche du même nom, descendre vers Estaubé, monter à un truc qui s’appelle la hourquette d’Allanz, et descendre en plein soleil pour trouver de quoi manger sous un bloc du plateau de Pailla et de quoi dormir sous un genévrier. À l’origine Jean-Christophe est breton, Erwan est breton, moi je suis nantais, donc autant dire qu’on est repartis sans trop causer mourir de faim au nord de la frontière. 

cylindre_marbore_arete_ouest-1-150x112cylindre_marbore_arete_ouest-2-150x112



CHEZERY MULTISPORTS |
MULTIBOXING |
karatedo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | admingrimptout
| Périers Sports Football
| ASSOCIATION TAEKWONDO CLUB ...