Luchonnais, Pico de Estauas, Sacroux, traversée sud-nord.

pic d'estauas vu du nord

pic d’estauas vu du nord

Encore une escalade agreste et amusante.  Comme personne ne sait où se trouve le Pico de Estauas (moi par exemple j’en ignorais le nom jusqu’à la considération d’une carte chez l’ami google il y a trois minutes), précisons qu’il se situe sur la crête orientée nord-sud entre le Sacroux et le Mailh Pintrat. Dans ma cervelle, cette curiosité ardoisière était rangée sous l’appellation « aiguilles du Sacroux » et consistait en une série de triangles herbus et lichéneux qu’il pouvait un jour valoir la peine de visiter. Afin de ne pas passer une des rares journées de soleil et de gueule de bois de l’été dernier à ne rien faire, mon frère a fait mine d’être intéressé par l’excursion. Mine seulement, car je découvrirai à la montée qu’il n’a pas de chaussures convenables avec lui, ni même de chaussettes (alors que moi, avec mon orteil fracturé, je fais des efforts au niveau de la tige et des semelles), et à la descente que son fond de sac est constitué d’une serviette-éponge, d’un slip de bain et d’une savonnette écologique! C’est que j’ai dit au petit déjeuner qu’après un lac que je supposais qu’il connaissais on tournait à gauche vers la crête, et… son esprit s’est arrêté au mot lac.

Et par bonheur, comme on n’est jamais mieux sauvé d’un malentendu que par un autre, il n’y avait pas de lac caché dans le repli de terrain où mes souvenirs en plaçaient un, mais seulement une file de petits cairns qui montaient comme une chêvre entêtée vers le col où commence l’ascension. Mais décrivons: 

On se gare au bout de route qui donne accès à la vallée de Remuñe, juste au-dessus du Plan del Hospital en vallée de Vénasque. On prend le chemin du lac des Gorgules. Au moment où ce chemin traverse le torrent de Gorgules, le quitter et remonter le lit de ce torrent (vallon, puis ravin) jusqu’à parvenir au Port-Vieil (2632m). On parvient à ce col, depuis la France, par la vallée du Lys et les lacs Bleu, Charles, Vert, Célinda etc. On est dominé au sud par un imposant bastion granitique que projette le Mailh Pintrat. La course va vers le nord: quelques dents faciles, une pente d’herbe, mènent à un sommet où tout d’un coup l’arête devient fine et purement rocheuse. Quelques aiguillettes en ardoise parfois excellente et quelques talus de blocs plus tard, on descend dans une brêche austère au pied d’une grande facette triangulaire. Ce n’est pas raide et on passe la chose en une longueur de 50m en II et III. Un peu plus haut, on est au sommet de l’Estauas. 

Descendre vers le nord des gradins redressés mais faciles. L’arête redevient étroite et un ressaut vertical s’évite par une cheminée versant espagnol: descendre à peu près 20m dans la cheminée, puis rejoindre le fil au nord (III, un pas de IV). Quelques gendarmes encore, puis on rejoint un terrain granito-herbeux facile jusqu’au Sacroux.

Tennis, quelques coinceurs et friends, sangles. 2h. de traversée. Redescente par la voie Normale du Sacroux, au sud-ouest vers le lac de Gorgules pour l’espagne, et vers la vallée du Lys par une longue vire herbeuse qui traverse la face est du sacroux vers un épaulement qui ramène à des lacs parlant français. 

2014-08-10 16.24.17 2014-08-10 15.59.45 2014-08-10 15.13.28 2014-08-10 14.28.39 2014-08-10 14.28.20 2014-08-10 14.24.36

Sacroux, estauas

Sacroux, estauas



Laisser un commentaire

CHEZERY MULTISPORTS |
MULTIBOXING |
karatedo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | admingrimptout
| Périers Sports Football
| ASSOCIATION TAEKWONDO CLUB ...