Punta Fulsa, face nord

 Escáner_20190409

 J’avais prévu de remonter la vallée d’Urdiceto à la faveur d’une gueule de bois, mais on est parvenus à ne pas sortir ivres morts de chez l’ami Franck. Cette vallée nous aurait sans doute parue bien longue si on n’avait bénéficié de deux kilomètres d’auto-stop et puis de la fraîcheur d’un flux d’ouest. Arrivés aux lacs d’Urdiceto, on n’y voyait rien. On cherchait la petite paroi redressée que l’on voit si bien depuis les cîmes de la Bigorre. Impossible de deviner quel pierrier remonter dans la brume. Notre longue expérience de la chose nous a suggéré d’attendre que le soleil de midi-14h soulève le faux-plafond. Assis dans un chaos de blocs, on a joué aux devinettes.

Sur un socle de granite, la Punta Fulsa aligne fièrement quelques gros chicots de schiste violet foncé. On a gravi le dernier, celui du sommet. Le rocher n’est pas mauvais du tout, il est même très bon si l’on songe que c’est grosso modo le même que celui du Cauarère-Batoua, et il présente de drôles de découpes franches. Très belle couleur vraiment, ce rocher pareil à nul autre. 

Attaque à droite d’un couloir. Remonter un vague éperon assez raide en naviguant entre des corniches surplombantes, puis obliquer à droite sous un gros surplomb. Repartir directement, gagner par une succession de petits ressauts l’arête faîtière. AD sup, III et IV, une heure à une heure et demie d’escalade, quelques coinceurs et friends. 

On est descendus jusqu’à la première brèche de l’arête sud de la Punta Fulsa, pour désescalader une barre rocheuse assez pourrie vers l’ouest. Puis on a dévalé une vallée raide et sauvage qui nous a ramenés dans le bas de la vallée d’Urdiceto. Il était temps qu’un torrent s’offre à la baignade.  

 



CHEZERY MULTISPORTS |
MULTIBOXING |
karatedo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | admingrimptout
| Périers Sports Football
| ASSOCIATION TAEKWONDO CLUB ...