La Bolivie en 2015 – Tarija, Pequeño Alpamayo.

IMG_20150817_160323IMG_20150818_110254IMG_20150818_071155

Cerro Tarija, pequeño alpamayo
Cerro Tarija, pequeño alpamayo

IMG_20150818_085936 IMG_20150818_085923 IMG_20150818_085918 IMG_20150818_085219 IMG_20150818_070247 IMG_20150817_174341Fin du séjour bolivien: après trois jours sous la neige à Carmen Pampa et quatre jours de promenades à Copacabana, on décide de refaire un tour en montagne avant de reprendre l’avion, et je cède aux instances d’Erwan qui a l’obsession d’aller au Pequeño Alpamayo. On se gare à Tuni, on prend nos gros sacs et on monte en plein vent dans un paysage déneigé au nord et tout blanc au sud. On découvre après deux heures de marche un camp de base d’expéditions: du matos flambant neuf, des porteurs, mulets, guides, cuisiniers. Chemins tracés dans la neige, mais on est parvenus à ne pas trouver cette trace dans la nuit entre la tente et le glacier.

L’ascension consiste à remonter le glacier du Cerro Tarija dans un froid polaire, j’ai trouvé ça très beau. Du sommet du Tarija, on descend une courte arête rocheuse pour remonter celle neigeuse du Pequeño Alpamayo. Pas de difficulté particulière, mais il ne faut pas tomber car c’est assez raide et un gros pot ouvre sa grosse gueule à stalactites en contrebas, versant ouest. Beaux effets de brume. Le client indonésien d’un guide qui s’est arrêté au Tarija pour prendre des photos nous a pris pour quelque chose comme Terray et Lachenal parce qu’on a torché cette partie un peu technique à grands pas, que j’étais de mauvaise humeur et que notre anglais était sommaire. 

On a encore mangé une boîte de thon, du pain dur, des mandarines louches et des bananes gelées. Une fois n’est pas coutume, Erwan avait sur lui de quoi prendre des photos. Le Pequeño Alpamayo forme une toute petite bosse derrière le Tarija, et cette ascension très fréquentée n’est pas vraiment logique. Il me semble qu’il ne serait pas prudent de se suivre à trois ou quatre cordées sur l’arête de neige finale. Le paysage environnant est très beau, notamment le Pico Huallamina ou Wyoming, qui est plus haut que le Tarija, à l’ouest. Le Condoriri magnifique bien sûr. Tout ce mois passé en Bolivie aura été l’occasion de quelques insolations, trois ou quatre opérations de terrassement autour de la voiture, quelques ascensions divines et plusieurs repérages excitants, très excitants.



Laisser un commentaire

CHEZERY MULTISPORTS |
MULTIBOXING |
karatedo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | admingrimptout
| Périers Sports Football
| ASSOCIATION TAEKWONDO CLUB ...