Ossau, Doigt de Pombie, Face est et remontée au Rein de Pombie

 

Ossau, Doigt de Pombie, Face est et remontée au Rein de Pombie ossau-doigt-de-pombie-face-estlow-107x150doigt-de-pombie-face-est-7-150x112doigt-de-pombie-face-est-6-150x112doigt-de-pombie-face-est-5-150x112doigt-de-pombie-face-est-4-150x112

Cette course est la preuve qu’on peut s’améliorer à force de boire du rouge et de manger du fromage cru: car moi qui avais fabriqué des crampes à la sud-est de la Jean Santé, sous prétexte de dülfer en Vsup, non seulement je n’ai pas connu cette sorte de déconvenue à cet autre endroit bien ensoleillé du massif, mais j’ai même grimpé en beau style les passages qui le requièrent, à l’exception bien sûr du dièdre en 6a, où j’ai tiré au friend comme tout le monde. Suprème contentement, j’ai recueilli un Erwan vidé de son énergie coutumière au troisième relais, il n’avait pas retouché l’Ossau depuis la ONO en 2003, le pauvre, c’est vrai qu’on oublie. Après un bon repas tout en haut des terrasses d’herbe, il s’est montré d’attaque pour deux ou trois longueurs pas hautaines qui lui ont restitué sa bonne humeur. Comme on était en pleine fournaise depuis deux semaines (nuits sans rosée!), on a attaqué exactement à l’aube, le soleil nous est tombé dessus quand on était déjà à cent mètres du sol.

Je me demande (d’autres l’ont fait avant moi) pour quelle raison la tradition minore le niveau de cette voie d’un inf, mais après tout ça ne nous regarde pas, et ça ne change pas grand chose à l’intérêt du parcours. Le topo de passages pyrénéens est très bien rédigé, je ne vais donc pas le paraphraser, les longueurs du socle sont évidentissimes. En haut des terrasses d’herbe, il me semble qu’il faut tout de suite tirer bien à gauche, une longueur, avant de revenir à droite. Le terrain est indescriptible, assez interchangeable, mais en se débrouillant bien on doit pouvoir se fourrer dans des petits pièges à souris. Le petit toit trapézoïdal est un excellent point de repère, il faut se fier à lui. La fissure « magnifique » est à sa gauche. L’avis d’Erwan est qu’on s’en fout pas mal que la fissure soit magnifique, « moi je trouve que c’est magnifique quand il y a des prises »! L’enjambée qui suit le dièdre tire-friend est très amusante, et les fissures-cheminées de sortie très intéressantes, c’est vraiment de l’escalade comme on l’aime nous ça.

J’ai déjà dit que j’aime pas les rappels? Oui je l’ai déjà dit. Qu’on ne s’imagine pas que j’avais étourdiment glissé sur la question de la descente du Doigt de Pombie, je sais très bien qu’elle consiste à glissouiller, précisément, plusieurs fois de suite le long de sa corde. Mais une attentive considération du massif m’avait convaincu que le Doigt de Pombie est un des rares sommets à partir desquels on peut continuer à s’élever! Donc, depuis la brèche (atteinte en désescalade), on est montés au Rein, dans des rochers plus ou moins redressés, AD: attaquer droit au-dessus de la brèche, puis obliquer légèrement vers la droite, on atteint des grandes dalles couchées, roses, surmontées d’un gros pli surplombant. Une portion fracturée (un piton en alu!) permet assez vite de franchir cette barre, au-delà de laquelle on trouve un peu à gauche un couloir avec de l’herbe et des éboulis. On franchit la barre verticale qui ferme le couloir là où elle est le moins haute, à gauche (trois mètres de IV). On débouche plus haut à droite sur les sentes du Rein. Bien sûr, dix-huit cheminements équivalents sont possibles, il faut juste se concentrer suffisamment pour éviter les toits de Despiau, bien visibles du Doigt. Descente par la voie normale. Et ben moi je trouve que c’est mieux que retaper des pitons et changer des cordelettes et rappeler huit fois sa corde.

Et puis c’est bien joli les TDinf à l’Ossau, mais 3 ou 400 mètres de navigation à vue dans des rochers plus ou moins quelconques, ça permet de se sentir un peu en montagne!

Après, que je vous raconte mes vacances: j’ai nagé 20 minutes tout nu dans le lac de Pombie, pendant qu’Erwan faisait la sirène en caleçon autour d’une baigneuse en bikini. Si le thermomètre continue à grimper l’été prochain je ne sais pas ce qu’on va devenir.

cci06102012_00001-105x150



Laisser un commentaire

CHEZERY MULTISPORTS |
MULTIBOXING |
karatedo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | admingrimptout
| Périers Sports Football
| ASSOCIATION TAEKWONDO CLUB ...